Crédit pour aidants naturels

 

Crédit pour aidants naturels

déclaration de revenus - ImpôtDirect.ca

Crédit canadien pour aidant naturel – Fédéral

Depuis 2017, le nouveau crédit canadien pour aidant naturel remplace le crédit pour aidants naturels, le crédit pour personne à charge ayant une déficience et le crédit pour aidants familiaux.

Un particulier peut demander le crédit canadien pour aidant naturel à l’égard d’un époux ou conjoint de fait, d’un enfant mineur ou d’un proche admissible, qui est à sa charge au cours de l’année en raison d’une déficience mentale ou physique. Contrairement à l’ancien crédit pour aidants naturels, le particulier n’a pas l’obligation d’habiter avec la personne à charge. Toutefois, le crédit canadien pour aidant naturel n’est pas disponible à l’égard d’un aîné qui n’a pas de déficience.

Crédit d’impôt pour les personnes aidantes  – Québec

Depuis 2020, le crédit d'impôt pour aidants naturels est remplacé par le crédit d'impôt pour les personnes aidantes.  Ce crédit d'impôt se décline en deux volets :

Volet 1 :  le particulier doit prendre soin d'une personne de 18 ans ou plus qui est atteinte d'une déficience grave et prolongée ayant besoin d'aide pour accomplir une activité courante de la vie quotidienne.  Au fin de ce premier volet, l'aide est accordée à l'égard d'une personne qui est soit le conjoint, le père ou la mère, le grand père ou la grand-mère, l'enfant, le petit enfant, le neveu ou la nièce, le frère ou la soeur, l'oncle ou la tante ou un autre ascendant en ligne directe du particulier ou de son conjoint.  Le particulier doit avoir l'attestation de déficience signée par le médecin traitant ou le spécialiste (formulaire TP-452.0.14).  Les aidants naturels admissible à l'aide fiscale actuelle n'auront pas à présenter une nouvelle attestation de déficience de la personne aidée afin d'être admissible au nouveau crédit d'impôt.  Le formulaire remplis par le médecin antérieurement devrait suffire.

Ce crédit d'impôt est aussi disponible pour des personnes sans lien familial avec la personne aidante, mais avec une attestation d'une implication réelle auprès de la personne aidée admissible signée par un professionnel de la santé (formulaire TP-1029.AN.A).

Volet 2 :  Le particulier doit prendre soin et cohabiter avec une personne âgée de 70 ans et plus qui n'a pas de déficience grave et prolongée.  Au fin de ce deuxième volet, l'aide est accordée à l'égard d'une personne qui est soit le père, la mère, le grand-père, la grand-mère, l'oncle, la tante ou toute autre ascendant en ligne directe du particulier ou de son conjoint. 

La période d'aide, autant pour les deux volets, doit être de 365 jours consécutifs dont au moins 183 jours pendant l'année (sauf s'il y a  décès durant l'année).